La Naturopathie kézako?

Reconnue par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) comme étant la 3è médecine traditionnelle, aux cotés de la Médecine Traditionnelle Chinoise, la naturopathie est une médecine holistique, qui prend en considération tous les aspects de la personne et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur la cause.
Médecine avant tout préventive, la naturopathie vise à maintenir et/ou rétablir la santé par des moyens naturels.
Le naturopathe cherche à rétablir les capacités d’auto-guérison inhérents à chacun et sa démarche consiste à s’appuyer sur les points forts afin de contrebalancer les faiblesses.
A cet effet, il établit un bilan de vitalité, qui n’est pas un diagnostic mais qui entend, par divers moyens, mesurer le niveau de vitalité, estimer les surcharges et les carences pour stimuler et renforcer ces capacités.

Le naturopathe a une double mission, celle de thérapeute, qui permet à la personne de retrouver la santé et celle d’éducateur de santé, par laquelle il donne des conseils d’hygiène vitale, dans le but que la personne conserve la santé sur le long terme.
Un naturopathe ne doit pas créer de dépendance avec ses clients mais au contraire les guider sur le chemin de la santé en les rendant acteurs de leur propre santé, de façon autonome.

Les grands principes
Elle repose sur 4 piliers fondamentaux qui sont les suivants :

« Primum non nocere » D’abord ne pas nuire.
Hippocrate le soulignait ainsi
« Face aux maladies, avoir deux choses à l’esprit : faire du bien, ou au moins ne pas faire de mal ».
Le rôle du naturopathe est d’observer et d’accompagner les symptômes qui sont souvent le signe que le processus de guérison est en marche. Supprimer les symptômes peut causer plus de mal que de bien. On parle de « transfert morbide » : la cause est toujours là, on réduit son expression au silence, elle reviendra sur un autre organe, généralement amplifiée.

« Vis medicatix naturae » La nature recèle son propre pouvoir de guérison.
Un corps humain en bonne santé possède en lui une capacité d’auto-guérison qui lui permet de retrouver seul la santé.
Au cœur de l’organisme vivant se trouvent les forces de vie permettant d’y parvenir.
Le rôle du naturopathe consiste à faciliter l’accès à ces forces en découvrant et en éliminant les obstacles qui s’y opposent.

« Tolle causam » Découvrir et traiter la cause.
Allant plus loin encore, Hippocrate disait « Recherchez la cause et traitez la, recherchez la cause de la cause et traitez la, recherchez la cause de la cause de la cause et traitez la ».
Le rôle du naturopathe n’est don pas de tenter d’agir sur le symptôme mais bien de remonter jusqu’à la cause de la pathologie et d’agir sur cette dernière de façon à rétablir l’équilibre naturel et faire en sorte que le symptôme n’ait plus à s’exprimer.

« Docere » Enseigner.
Le naturopathe enseigne à son patient les règles de fonctionnement de son corps et lui apprend à en prendre soin de façon naturelle.
Les règles d’hygiène vitale concernent tous les domaines de la vie et considèrent les interactions qui existent entre les plans physique, mental, émotionnel et spirituel. Chaque plan est à prendre en considération pour retrouver et conserver une santé parfaite.

Soutenant ces 4 piliers, le naturopathe dispose de 10 techniques qu’il utilise en synergie, toujours dans le cadre d’une cure, mais pas forcément de façon exhaustive. Les 3 techniques majeures, fondamentales sont la nutrition, l’exercice physique et la gestion du mental. Une consultation de naturopathie comporte obligatoirement des recommandations dans ces 3 domaines.
Améliorer les symptômes du syndrome prémenstruel.
Pour perdre du poids
Renforcer le système immunitaire et lutter contre les allergies.
Lutter contre l’arthrose.
La fatigue chronique, les troubles du sommeil et de l’humeur, problèmes de de peau, de digestion, tristesse, choc émotionnel, stress, ménopause diabète, fibromyalgie ….